julius 1ER 26 février 2016 11:05

Vu d’ici « Podemos » semble exotique, cela doit faire penser à « Pomelos » dans l’imaginaire collectif !!!


Sur le fond c’est terrifiant et comme le dit Alpo quelques lignes au dessus, la pauvreté et la misère font courber l’échine si bien que l’analyse finit par se faire au ras des pâquerettes ......

et l’ on en revient à soutenir les démagos de tous acabits mais pire que cela les pauvres s’en prennent à plus pauvres qu’eux et cela empêche toute rectification en profondeur !!!!

il y avait un aspect naturel et intéressant il y a 50 auparavant dans la société c’est que les pauvres enviaient les « riches » même si parfois l’égalitarisme avait un côté un peu excessif mais finalement c’était préférable à ce côté smicards qui s’en prennent aux chômeurs ou aux RMistes.... 

ce qui dénote une inversion de paradigmes souvent sous-estimée, mais oh combien délétère !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe