Aristide Aristide 1er mars 2016 19:31

Ajout : Ce qui confirme que la Grande Bretagne croit en l’euro en conservant une participation non négligeable ( actionnariat sans dividendes ni participation aux pertes éventuelles) ;


Il est trop fort Asselineau en rapportant les propos de tribune et en ignorant la réalité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe