Hervé Hum Hervé Hum 11 octobre 2016 09:19

bonjour

joli texte !

mais je viens surtout parce que votre commentaire d’hier me laisse songeur,

vous écrivez "J’en viens à penser que les intellos qui s’écoutent « écrire » sont actuellement haïssables. dites les choses simplement : avec la mondialisation, ce n’est pas forcément la loi de l’offre et de la demande qui assure le meilleur profit immédiat. Il existe un point d’équilibre où offre et demande se rejoignent pour le meilleur profit,mais davantage de demande ou davantage d’offre le font baisser. Donc, une juste quantité de producteurs et une juste quantité de de consommateurs et pas un de plus. Les autres ne seront pas des esclaves, mais des pauvres et, pour éradiquer la pauvreté, le mieux c’est encore d’éradiquer les pauvres, non ? Alors en file indienne montez dans le wagon à bestiaux et direction l’abattoir. Tant qu’on y est à cracher de grandes théories en oubliant l’Humanité tout simplement, on peut parvenir à de telles horreurs.
Oui, je crois que je hais les intellos !"

Je ne lis pas que vous me traitez d’intello, mais je vous invite à lire mes articles traitant de la responsabilité et sur la monnaie, vous y trouverez peut être quelques réponses positives. En effet, l’équilibre dont vous parlez dépend du système économique, lui même résultat de la conscience sociale.

L’inversion des normes ou plutôt son déséquilibre structurel est conçu pour permettre à une minorité d’exploiter autrui. Une des principales inversion, parfaitement énoncé par Adam Smith, est de voir le prix dans la marchandise et non dans le temps de vie dédié à sa production.

Dès l’instant où vous avez pris conscience que l’enjeu est le temps de vie des êtres, alors, vous prenez conscience que la propriété et avant elle la souveraineté, n’ont d’autres intérêts et valeurs qu’en tant que moyen de s’approprier le temps de vie des êtres et uniquement cela. Mais en ne montrant que la marchandise, les simples et faibles d’esprits, comme ces intellos que vous haissez, raisonnent alors comme vous le constatez si bien.

Le hic, c’’est qu’on ne peut établir une économie d’équilibre qu’en abolissant la propriété économique et en la transposant en responsabilité économique. Sans cela, c’est impossible, mais l’astuce des capitalistes a consisté à confondre la propriété d’usage avec la propriété économique. La stratégie de la confusion a très bien fonctionné jusqu’à aujourd’hui, mais pourrait bien se retourner contre ses promoteurs.

Dernier exemple, en dehors de quelques initiés dont je ne connais pas les noms, tous les économistes dont j’ai lu quelques articles, ont une connaissance totalement biaisée et fausse du système actuel et des règles qui président à l’économie. Les pires étant les économistes se disant de gauche comme Frédéric Lordon. Mais remettre de l’ordre nécessite surtout d’accepter de se remettre en question...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe