Abou Antoun Abou Antoun 24 mars 2016 13:30

@bakerstreet
Bien vu. Le mieux c’est d’écrire pour la postérité, en laissant vos héritiers se débrouiller avec vos fautes d’orthographe. Vous êtes passé dans l’autre dimension, enfermé dans un autre livre qui ne jaunit plus.
Je vous retourne le compliment, bien vu !
La rédaction des mémoires me paraît avoir un intérêt double :
Pour soi-même ; je vois tant de gens vieillissant dont la mémoire flanche et qui sont en somme, petit à petit, dépossédés de leur souvenirs, de leur vie. Si un jour je succombe à Alzheimer, un AVC ou à une quelconque démence sénile j’aimerais qu’un de mes proches puisse me rappeler quelques passages de mon existence.
La plupart d’entre nous, y compris moi-même, ont eu des vies bien banales, mais chaque humain est le témoin de son époque, et chaque vie, vue par le petit bout de la lorgnette a une valeur historique. On peut reconstituer une époque à partir de témoignages de gens qui l’ont vécue. Nous vivons actuellement une époque où de Gaulle est une icône et Dalida une chanteuse ’culte’. Moi j’ai connu une époque où les gaullistes formaient ce qu’on appelle la ’majorité silencieuse’ qui décrit bien une réalité, les partisans du Général n’avaient guère d’autre possibilité que de se taire. Quant à dire qu’on écoutait Dalida, comme disait un humoriste pastichant Jacques Chancel « Dali, oui, mais pourquoi Da ? »
J’estime que la plupart des gens n’ont rien à foutre de mes souvenirs. Cela me paraît évident quand j’en parle (j’évite d’ailleurs d’en parler). Conclusion : la lecture de mes mémoires, cela se mérite. J’ai verrouillé à mort. Documents odt protégés par mot de passe puis chiffrés avec pgp. Mes héritiers n’auront donc que des xxxxx.odt.pgp. Un jeu de piste existe pour trouver la clé de déchiffrage et le mot de passe des documents, Il est possible d’accéder au contenu à condition de le vouloir. Je suis sûr ainsi que toute personne se donnant la possibilité de lire l’aura vraiment voulu.
La valeur littéraire est nulle, question style je me suis efforcé de m’exprimer dans un français correct, ce qui devient une performance.
Je vous adresse mon salut motard.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe