alinea alinea 31 mars 2016 13:34

À ce constat dont il n’est pas inutile de rappeler l’indécence, j’essaie de comprendre comment il est possible que des millions de gens se laissent bouffer la laine sur le dos. Si le désir de s’en sortir existe, d’où vient cette impuissance ? Et si c’est la résignation ou la passivité qui priment, pourquoi ?
À la deuxième question j’ai essayé de tracer une explication que j’ai appelée...centrisme : chacun centré sur soi-même, vivant, pour les encore nantis, tout cela avec l’aise que donne l’aise, et pour les autres, le regard noir, au mieux, jeté aux moins bien lotis en rêvant de leur éviction.
Rien de tout cela n’aurait pu voir le jour si le sens du commun n’avait pas été éradiqué par la propagande consumériste. Évidemment il n’y a eu aucune anticipation à cela mais au fur et à mesure que le citoyen laissait sa place au consommateur, le tableau donnait des idées aux puissants de l’argent.
Nous arrivons au bout du système parce que le consommateur est à peine utile, si peu qu’on peut le juguler, et il est peu utile parce que l’argent se multiplie tout seul avec la spéculation et qu’il ne correspond plus à aucune valeur. Il n’a plus d’ancrage dans le réel concret de l’existence, il est pure folie.
Tout est pipeau, tout est artificiel ; nous sommes déjà sortis de la Nature il y a quelques temps, ne nous reste plus qu’à sortir de l’humanité !
Hélas.
Je ne vois que bouder, reconstruire notre monde sans tenir compte d’eux, mais c’est à inventer. Et c’est un vaste sujet !
Par ailleurs je viens de lire sur le site « Les Crises » un bel article que j’ai envie de partager

http://www.les-crises.fr/le-neoliberalisme-est-un-fascisme-par-manuela-cadelli/

Merci Karol pour ce travail, et si les chiffres me soulent et ne m’évoquent pas grand chose, j’apprécie de remettre les pieds sur terre !! Néanmoins je ne suis pas convaincue que le partage des richesses suffise à notre bonheur, mais c’est sans aucun doute le premier pas à faire !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe