Pimpin 31 mars 2016 22:25

@alinea
Les entreprises n’ont pas un fonctionnement démocratique comme on l’entend en politique.

Il y a toujours un chef à sa tête, et ce qu’on lui demande c’est de faire tourner correctement l’entreprise.
A priori dans le cas présent, c’est ce qui se passe.
Les politiques qui eux sont démocratiquement élus peuvent imposer des contraintes à ces entreprises, dont la limitation de certains salaires. Le problème c’est qu’on est dans un système mondialisé et que les meilleurs chefs d’entreprise vont là où ils dont payés le plus cher.
Quant à la nationalisation à outrance, cela s’appelle le communisme, qui a échoué partout où il a été appliqué.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe