Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 7 avril 2016 10:33

@Jean Keim

Bonjour,

Je viens de m’apercevoir de la coquille dans mon texte : lire Gaston Berger au lieu de Baston Berger, avec mes excuses.

Le devenir du monde, effectivement si nous laissons les prédateurs s’en occuper, nul doute que l’avenir de l’homme et du monde est bien compromis. Nous avons affaire à des psychopathes !

Bonne journée.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe