Milla (---.---.1.10) 19 juin 2016 20:44

Les journalistes occidentaux ne se trouvent pas en Syrie ; ils ne vont pas dans les zones de conflit. Ainsi, tout ce qu’il relaient n’est que propagande purement inventée (et pour cause, vu qu’ils n’y sont pas). Qu’il s’agisse des médias mainstream ou de sites alternatifs soi-disant anti-système mais qui ne font que distiller la propagande sioniste et subrepticement et les idées d’extrême-droite, dans tous les cas, ils ne sont pas sur place donc ils racontent n’importe quoi ! Ce n’est pas depuis un bureau parisien qu’on peut savoir réellement ce qui se passe sur le terrain. Tous ces sites (Sputnik, RT, Cercle des volontaires, Réseau Voltaire, Agence info libre, L’Orient le Jour Panamza, Alterinfo, ER-Israël de Soral, etc.) sont juste des sites de propagande sioniste et de désinformation. S’ils disaient la vérité, les auteurs de ces sites auraient déjà été tués 


Eric Filiol, ancien officier de la DGSE évoque la manipulation de l’information et des individus




Cet agent de la DGSE confirme les dires .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe