Trelawney Trelawney 8 juillet 2016 07:58

@HELIOS
Il est absolument insoutenable de devoir se plier a Monsanto pour son maïs ou Dow chemical pour ses produits toxiques... L’Europe n’a rien a y voir condition comme toujours c’est que le politique reste maitre.

Le politique a la maitrise dans l’Europe et la vrai question est : Est-ce qu’il est à la hauteur ?

Depuis que la CEE s’est transformé en UE, c’est le parlement européen élu par les européens qui défini des orientations et fait des lois en conséquence. Ensuite les fonctionnaires européens dirigés par les hauts commissaires, mettent en application les directives et lois européennes. A la manière d’un tartufe, le politique européen prend excuse sur la toute puissance du commissaires qui impose les directive alors qu’il ne fait qu’appliquer les lois votées par ce même député.

Comme les députés européens sont pour ainsi dire des seconds couteaux plus motivés par le salaire que la fonction et élus dans une élection qui n’intéresse personne, il arrive ce qu’il arrive à savoir : Un aéropage de lobbys en tout genre qui ce charge non seulement d’écrire les lois européennes à leur avantage, mais aussi de provoquer des débats sur des sujets dont ils pourraient tirer avantage. C’est facile car ils ont face à eux une cohorte de députés incompétents et pour notre malheur à l’égo surdimensionné.

Un exemple parmi tant d’autres : il y a maintenant une dizaine d’année, Mosanto a suscité un débat sur les dégâts que pourraient causer à l’environnement la propagation de plantes qui ne pousseraient dans leur milieu naturel. Ce débat a de suite était repris par les verts au parlement. Les verts ne voulaient pas qu’à cause de la liberté de circulation, une plante d’origine polonaise puisse pousser dans le Cantal et coloniser le territoire aux détriment des plantes d’origines. S’en est suivi un long débat, puis une loi d’orientation interdisant l’échange de plantes et de semences dans l’UE. Mosanto et ses collègues producteurs de semence étant les seuls à pourvoir commercer des semences qui serait stériles l’année suivante et éviter ainsi de propager des plantes hors de leur milieu naturel. Dorénavant , il sera interdit à deux jardiniers de s’échanger des graines et les jardiniers devront obligatoirement acheter des semences certifiées et surtout made in Mosanto. Qui, en France, a mis en application cette directive européenne sans même demander l’avis de l’INRA et mettant fin au foire au jardinage ? JV Placé alors sénateur.

Qui est responsable de cet état de fait ? en 1 les députés européens (du FN à la gauche) qui n’imaginent pas la portée de leurs action. En 2 l’électeur qui se fiche de l’importance d’un député européen dans son quotidien.

Quitter l’Europe n’est pas la solution et les Anglais l’apprendront à leurs dépends. Voter n’importe qui au parlement n’est pas la solution non plus


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe