Allexandre 26 juillet 2016 18:08

@altaos
C’est d’autant plus troublant que les attentats se multiplient et face à une contestation plus marquée des Français à l’égard du pouvoir, c’est aujourd’hui un prêtre catholique qui est égorgé dans une église. Acte d’autant plus horrible qu’il allie la symbolique au sacré. Nous y sommes. Jusqu’à présent, la religion proprement dite était hors course. Avec ce nouveau meurtre, ceux qui prédisaient et souhaitaient les « choc des civilisations » doivent se frotter les mains. Ils vont avoir leur « guerre de religion » comme au bon vieux temps. 

Ces pratiques manipulatoires sont tout simplement écoeurantes et dramatiques. Des millions de morts innocents vont payer de leurs vies la volonté morbide des détenteurs d’un pouvoir hors de portée, dont nos dirigeants ne sont que la partie émergée de l’iceberg !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe