Yaurrick Yaurrick 29 juillet 2016 14:09

@Ar zen : Pour donner un ordre d’idée, les charges salariales et patronales sont en France quasi de 60% du salaire payé par l’employeur : en Suisse, c’est plus proche d’un peu plus de 40%.
 Donc à la fin du mois, le salarié suisse récupère quasi 50% de plus sur son net, lui laissant plus de latitude de faire ce qu’il veut de l’argent qu’il a gagné.

Le « social » comme vous dites, pour le faire il avoir créé les richesses avant, et surtout, il faut que ce soit tenable, pas comme en France.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe