JC_Lavau JC_Lavau 21 août 2016 13:48

@alren. Et la navigation astronomique serait impossible.
On aurait fabriqué des sextants pour rien.
Idem des sextants à horizon de mercure pour la navigation terrestre, pour déserts et calottes glaciaires. Nos manuels de navigation astro, et les tables trigo indispensables, seraient des bibelots voués à l’inutile. Les chronomètres de marine qui furent si difficiles à fabriquer - rappelez-vous de l’épopée pour munir correctement l’expédition de La Pérouse - ne seraient que des breloques superfétatoires, juste pour amuser le roi.

Sous le Directoire, les perruquiers étaient au chômage, mais demeuraient des gens méticuleux. C’est donc en pure perte qu’on les a mobilisées par bataillons, pour calculer les tables de trigonométrie précises qui faisaient cruellement défaut à la marine française. Ils devaient évidemment calculer par séries de Mac Laurin, et de Taylor, qui heureusement convergent vite. La Terre étant plate, tous ces travaux et calculs de trigonométrie sphérique en devenaient futiles.

Futile aussi pour Maurepas, la Terre étant plate, d’envoyer des astronomes en Laponie et au Pérou, pour y mesurer dès le 18e siècle, l’aplatissement du Géoïde. A l’école du journalisse, personne ne se souvient de Pierre Moreau de Maupertuis, ni de Clairault et Celsius, Goudin, Bouguer et La Condamine, ni de Delambre et Méchain... Pas besoin de trigo pour devenir journalisse, du reste. La jactance suffit.

La Terre étant plate, le journalisse n’a qu’à faire une pirouette pour expliquer la chaîne de l’Empereur, dont le Mauna Loa est l’extrémité actuelle. Car sur une Terre plate, comment faire glisser une croûte océanique sur un panache mantellique profond ?

Etc. etc.

Mais le journalisse n’a qu’à traiter de « religion » et « croyances » la somme des connaissances qu’il a méprisées toute sa vie d’outrecuidant débutant et contempteur.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe