andromerde95 27 septembre 2016 19:03

@epicure

« Ses tentatives de couper par la racine le socialisme allemand tournent court, tout comme l’ont fait auparavant ses tentatives d’affaiblir les partis au profit des pouvoirs publics. Cela démotive Bismarck de continuer dans cette voie. Il ne met en place l’assurance invalidité et retraite en 1889 que par sens du devoir, sans convictionl 162,l 163,l 164. »


d’ailleurs il a même fait campagne pour l’etat providence : « Après une nouvelle dissolution du Reichstag, Bismarck espère convaincre en menant campagne sur le thème du « royaume social » »


même après avoir vu l’inefficacité électorales de ses lois, il a fait passer d’autres lois sociales : « Ses tentatives de couper par la racine le socialisme allemand tournent court, tout comme l’ont fait auparavant ses tentatives d’affaiblir les partis au profit des pouvoirs publics. Cela démotive Bismarck de continuer dans cette voie. Il ne met en place l’assurance invalidité et retraite en 1889 que par sens du devoir, sans convictionl 162,l 163,l 164. »


 « C’est par pragmatisme, et non idéologie, qu’il l’a fait. »

la gauche a fait bcp moins de social que bismarck et le front populaire a fait des lois sociales qu’après de larges manifs.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe