Fergus Fergus 30 septembre 2016 15:48

Bonjour, Leonard

Les abstentionnistes convaincus comme vous - non sans raisons, je le reconnais - perdent de vue ce fait essentiel : en ne votant pas, ils soutiennent de facto le vainqueur, fût-il le pire parmi les candidats !

Et si les conditions drastiques de candidature à la présidentielle réduisent le champ de l’offre politique, tel n’est pas le cas lors des autres scrutins où, sauf à être soi-même sur une ligne très sectaire, il y a forcément un parti ou un homme dont les idées sont proches des nôtres.

L’abstention est, de surcroit, d’autant plus un piège à couillons que les vainqueurs ne sont pas moins légitimes dans la durée de leur mandat s’ils ont été élus par une faible participation

Comme cela a été dit, il y a en outre toujours la possibilité de voter lors du 1er tour d’un scrutin à 2 tours, quitte à placer ensuite un bulletin blanc ou nul dans l’urne. Dans ces conditions, ne pas voter, c’est accepter d’être amalgamé avec les branleurs et les asociaux qui n’iront jamais voter, quelle que soit la qualité de l’offre ! Comment croire que l’abstention militante ne puisse pas être laminée dans ses motivations par ce constat de bon sens ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe