philouie 5 octobre 2016 12:39

@philouie
et puis, puisqu’on me reproche de puiser dans l’islam mes idées réactionnaires, je vais citer un des plus grands psychologue du XX° siècles dans un texte qu’il faut bien qualifier d’inspiré :
 
Le monde des dieux se spécifie en la spiritualité et la sexualité.
Les dieux célestes se révèlent dans la spiritualité, les chthoniens dans la sexualité.
La spiritualité conçoit et saisit.
Elle est féminine et c’est pourquoi nous l’appelons la MATER COELESTIS, la mère céleste.
La sexualité engendre et crée.
Elle est masculine, et c’est pour cela que nous l’appelons PHALLOS, le père chthonien.
La sexualité de l’homme est plus chthonienne, la sexualité de la femme est plus spirituelle.
La spiritualité de l’homme est plus céleste, elle tend vers quelque chose de plus grand.
La spiritualité de la femme est plus chthonienne, elle tend vers quelque chose de plus petit.
Mensongère et diabolique est la spiritualité de l’homme qui tend vers le plus petit.
Mensongère et diabolique est la spiritualité de la femme qui tend vers le plus grand.
Que chacun aille à la place qui est la sienne.
L’homme et la femme deviennent diables l’un par l’autre s’ils ne séparent pas leurs chemins spirituels,
car l’essence de la Créature, c’est la différenciation.

 
Sept Sermons aux Morts - Basilide à Alexandrie alias CG Jung.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe