franc 6 octobre 2016 06:49

il ya théorie du genre et théorie du genre .

En fait il ya plusieurs théories du genre ,et plus précisément une bonne théorie du genre et une mauvaise théorie du genre .Ceux qui sont contre la théorie du genre assimile celle-ci en la caricaturant à la fausse ou mauvaise théorie du genre théorie .

-

La mauvaise ou fausse théorie du genre dit en gros qu i l n’ ya pas de différence de fonctions entre le mâle et la femelle en ce que le mâle peut réaliser toutes ou la plupart des fonctions de la femelle et vice versa la femelle peut réaliser toutes les fonctions du mâle et cela avec en principe une compétence égale malgré la différence des organes biologiques sexuelles, et s’ils ne peuvent réaliser les fonctions du sexe opposé c’est seulement à cause d e l’influence d’une volonté sociale qui assigne un rôle spécifique hermétique à chacun des sexes opposés ,et que donc le genre mâle-femelle n’est qu’une pure construction sociale niant ainsi les effets nécessaires de la différence des organes biologiques sexuelles d e reproduction naturelle. Il ya ici une confusion et une fusion entre les concepts mâle ,femelle, masculin ,féminin qui sont mélangés de manière désordonnée.

 -

La bonne théorie du genre se base sur la différence fondamentale entre le principe mâle-femelle et le principe masculin-féminin induisant par là aussi une différence entre la fonction sexuelle de reproduction et la fonction sexuelle de l’ amour ou de l’érotisme ,on peut parler aussi de différence de fonction entre sexe biologique reproductif et sexe psychique amoureux .

Le principe mâle-femelle relève du système de reproduction d e l’espèce dans la plus grande partie du règne animal et en particulier chez les mammifères dont fait partie l’espèce humaine au niveau actuel de son développement dans le cours de l’histoire ,c’est un principe contingent temporel historique qui peut ne plus exister à un autre moment de l’histoire de l’évolution humaine .

Alors que le principe masculin-féminin autrement appelé yin-yang est un principe plus général et plus fondamental et m^me transcendantal qui est intemporel et anhistorique , et qui englobe le principe mâle -femelle qui n’est qu’un cas particulier dans un phénomène immanent historique particulier .Le principe particulier mâle-femelle peut bien disparaitre que le principe général masculin-féminin existera toujours .

Dans le règne proprement animal la fonction sexuelle de reproduction de l’espèce est absolument et nécessairement lié et inséparable à la fonction sexuelle érotique par un pur instinct naturel dépourvu de toute conscience ,l’animal par l’acte d’accouplement n’est pas conscient de son effet de génération reproductive naturelle

 Au contraire . dans l’espèce humaine la fonction sexuelle reproductrice peut être séparée dela fonction sexuelle amoureuse en toute conscience ;Plus encore le système sexuel de reproduction qui dans le règne proprement animal des mammifère doit nécessairement passer par l’acte naturel instinctif d’accouplement entre le mâle et la femelle ,chez l’espèce humaine intervient le principe d e la maitrise scientifique et de la volonté libre de la conscience individuelle et sociale qui permet la réalisation de système de reproduction de l’espèce sans accouplement naturel mâle-femelle avec l’intervention technique de la connaissance scientifique et de la conscience humaine suivant le niveau de son progrès de développement historique ,de sorte que même les couples homosexuels peuvent prétendre à procréer grâce à la maitrise technique de reproduction scientifique de l’espèce, ce qui est un saut dans l’évolution de l’histoire humaine ,d’où la légitimité toute nouvelle et révolutionnaire du mariage homosexuel .

 Car ,en plus, la différence du principe transcendantal masculin-féminin d’avec le principe male-femelle fait que dans l’être humain les deux caractères masculin et féminin résident normalement et naturellement dans l’homme-mâle appelé simplement homme comme aussi dans l’homme-femelle appelé femme , car il n’est pas normalement viable qu’un être humain individuel ne possède uniquement que le caractère masculin ou uniquement le caractère féminin, de sorte que la distribution des qualités psychiques masculines et féminines se trouvent tout aussi bien dans l’homme-mâle que dans l’homme-femelle même si elles peuvent être diversement distribuées à des degrés divers chez l’homme -femelle comme chez l’homme-mâle suivant la variété des individus et en partie aussi sous l’effet de leur nature biologique propre de mâle ou de femelle en particulier pour les caractères physiques .

 Un être équilibré et harmonieux possède psychiquement et physiquement en harmonie les caractères masculins et féminins même si en être individuel il peut jouer normalement de son rôle de mâle ou de son rôle de femelle pour la reproduction naturelle suivant sa nature biologique organique . Contrairement aux apparences et aux préjugés il n’ ya en principe aucune dévirilisation de l’homme dans cet être animé de caractère s masculin et féminin en équilibre harmonieux .

Cette bonne théorie du genre n’implique pas qu’il faille procéder au changement de sexe organique pour être en adéquation avec son sexe psychique opposé car ici le sexe psychique fonctionne en indépendance d’avec le sexe organique de sorte qu’un être humain peut bien avoir un sexe organique mâle il peut faire fonctionner tout aussi bien son sexe psychique féminin sans contradiction et sans difficulté physique si toutefois il a un corps constitué adéquatement à son système sexuel en propre.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe