Albert123 9 octobre 2016 15:16
l’école républicaine se vautre dans la théorie du genre si elle le souhaite, sa destruction n’en sera que plus précoce, 

les gesticulations puérils des autruches et des bonimenteurs à l’indignation sélectives et à l’hypocrisie sans limite ne font qu’appuyer le propos des détracteurs de cette théorie et de ceux qui critiquent le fait que l’EN en est désormais le porte parole.

les enfants les plus structurés actuellement que j’aie pu observés sont ceux qui ont été placés dans des structures privés et catholiques par des parents le plus souvent non religieux (et se présentant « comme de gauche ») mais réellement inquiets de la soupe nauséabonde que leur inculque l’école de la république.

ils (les enfants mais les parents aussi du coup) sont lucides, structurés, charitables, respectueux, avec un esprit critique bien supérieur à la moyenne de leur age et sans le moindre soupçon de bigoterie (l’enseignement religieux étant optionnel, l’important étant les valeurs transmises au quotidien qui sont à 1000 lieux de la culture libertaire individualiste et inconséquente qui est promue actuellement dans l’école républicaine).

la théorie du genre est une réalité, son omniprésence dans le cursus scolaire distribué dans l’école républicaine tout autant et elle n’a qu’un seul objectif celui de détruire le sens critique des individus pour en faire les plus dociles des esclaves.

quand aux profs entre ceux qui sont affiliés aux GOF et ceux qui ont compris que la seule manière de faire son trou hors GOF à l’éducation national était de faire profil bas et de bien fermer leur gueule, il n’y a rien à en attendre. le vers est dans le fruit depuis bien longtemps sinon depuis le début.

cette école républicaine est comme cette république, un animal mort qui ne bouge encore que par les vers parasites et psychotiques qui bouffent les restes de sa carcasse..

laissez donc ce cadavre ambulant aux parasites qui s’en contentent, votre santé mentale n’attend qu’une chose : s’éloigner le plus loin possible de ce système pour médiocres et pour malfaisants qui ne récompense que l’immondice, la perversion et le faux.

on peut difficilement valider les dérives récurrentes de la république quand on est français de cœur et animé par une certaine conception de l’excellence par ailleurs.

il faut vraiment être le plus indigne des parents pour laisser son enfant dans ce marécage quand on la possibilité de pouvoir le sortir de là.

Et pour les plus démunis, la bétaillère républicaine n’a jamais eu d’autre projet que le travail bénévole dans les champs de coton de toutes façons.  







 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe