Larry Bird Armand Simon 2 novembre 2016 23:03

Nos excès et la destruction que l’Homme occasionne, la Nature s’en fera des colliers de perles, et rebondira de plus belle. C’est en tous cas apparemment ce qui se passe depuis des centaines de millions d’années. C’est la Nature elle même qui a engendré l’homme tel qu’il est. La Nature créée autant qu’elle détruit, ainsi va son mouvement. A peu près 99% des espèces qui ont un jour existées, ont aujourd’hui disparues. Dans 4 milliards d’années, qu’on extermine ou non les baleines et les éléphants en un siècle, la terre elle même devra mourir, et condamnera ce qu’il y restera... Au travers de L’Homme, c’est pourtant un potentiel absolument inédit qui s’ouvre, une éventuelle possibilité de postérité au delà de cette limite, ex : Un « arche » de Noé interstellaire.

Toutes vos considérations, auxquelles je souscris évidemment malgré le précédent paragraphe – je pleure et fulmine également – sont humaines, uniquement et strictement humaines. La Vie ne fait pas de sentiment, elle progresse. Le chaos et la destruction sont très souvent, à termes, la garantie d’un rebond proportionnel pour le vivant. C’est douloureux, mais c’est ainsi. C’est de l’extrême difficulté que sont nés les miracles terrestres.

Du point de vue global de la Nature, la destiné humaine, malgré tout ses travers, en vaut forcément la peine... Ou vaut forcément le risque, pour le moins.

Par ailleurs l’homme, vu l’évolution de sa technique et de son esprit, accélère littéralement le temps en terme d’évolution, on ne peut pas comparer la durée d’un1 siècle il y a 10 millions d’années, et un siècle aujourd’hui...

Il n’est en fait pas complètement absurde de considérer le passage de l’Homme sur Terre comme une des séquences les plus prometteuse de toute l’histoire du vivant terrestre. Et donc bien sûr, est elle en même temps une des plus catastrophiques...

Tout la Vie cosmique et terrestre est organisée autour de la notion de polarité. En d’autres termes, le paradoxe humain est entièrement logique et naturel.

N’est t-il pas ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe