jjwaDal jjwaDal 16 novembre 2016 18:41

@roman_garev
J’ignore si vous êtes russe d’origine, mais je pense qu’on devrait se garder de tout enthousiasme. la première raison est qu’on a à faire à un amateur en matière de politique et d’économie et la plupart de ses opinions sont de bonne guerre à un comptoir de bistrot sans valoir grand chose en matière d’analyse politique.
Le seul fait que le parti Républicain est réussi à lui coller Mike Pence comme VP devrait faire froncer les sourcils de n’importe quel démocrate. Ce type se définit lui-même comme un « combattant de la chrétienté » et ce qu’il a dit et fait déjà devrait faire frémir tout démocrate. Trump comparé à lui ressemble à un boy scout. Que Trump décède et ce dément serait de fait président des USA. Or il doit y avoir pas mal de monde, y compris au sein du « deep state », à songer déjà comment écourter ces 4 ans à venir...
Deux promesses qui seront tenues, à savoir relancer les dépenses militaires et réduire les impôts de plus riches (une vieille recette dont on a déjà vu les effets), ne seront d’aucune aide pour éponger le gigantesque déficit US. En fait rien dans son programme n’empêchera la bombe financière d’exploser.
Mais surtout il dépend fondamentalement de beaucoup trop de monde (à la fois côté Républicain et « deep state ») pour espérer faire quoi que ce soit, et tout ces gens se moquent du résultat du vote. Pour eux, il est nul et non avenu.
Il va vite voir qu’on ne pilote pas un pays comme les USA comme une émission de « télé réalité ». La presse hors MSM a déjà souligné qu’il hérite d’un arsenal gigantesque et d’une pléthore de mesures de contrôles de la population qu’Obama a laissé intactes pendant 8 ans. Personne ne songeait qu’un jour quelqu’un comme Trump ou Pence auraient ces outils en main...
Mon pari est que ses électeurs comme ceux de Tsipras en Grèce , vont vite comprendre que leur poulain ne bosse pas pour leurs intérêts et au mieux est paralysé, au pire complice
du système en place.
Qui peux croire que le tentaculaire empire militaro-industriel qui a besoin d’ennemis un peu partout pour justifier ses dotations budgétaires folles, accepterait une réduction de ses exigences ? Pas d’ennemi, on les fabrique, on les invente...
Quant aux banques, leur pouvoir de chantage est intact, il ne touchera pas aux règles du jeu financier jusqu’à l’effondrement du casino.
Ce « clown » pourrait exploser sous nos yeux et son pays imploser dans le chaos. Donc prudence est de mise.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe