Breton8329 Breton8329 10 décembre 2016 23:41

@rogal
D’après une définition communément admise en droit international public, un Etat est la somme d’un territoire, un peuple et un système de gouvernement. Certains y ajoutent la souveraineté. La souveraineté est à comprendre, selon moi, comme l’aptitude de l’Etat à gérer les affaires intérieures et extérieures selon les choix du système de gouvernement mis en place. A l’inverse, un Etat non souverain prend des décisions sous la contrainte d’organismes extérieurs (Etat, organisation internationale, organisations privées, banques, multinationales....). Imaginons par exemple que les agences de notations menacent de dégrader la note de la France si elle n’applique pas certaines mesures : peut on encore parler d’Etat souverain ? Imaginons que des règlements techniques applicables en France, soient décidé à Bruxelles, sans concertation d’aucune sorte avec les élus français : peut on encore parler d’Etat souverain ? Imaginons enfin qu’un Etat étranger détienne des informations non avouables sur des personnalités politiques françaises et qu’il les force à prendre des décisions conformes à ses intérêts sous peine de révéler ces informations (financement de parti politique, compromission avec des puissances étrangères, détournement de fonds... c’est fou ce qu’un Etat qui espionne tout le monde tout le temps doit avoir comme information ) : peut on encore parler d’Etat souverain ? Imaginons qu’un premier ministre et qu’un président déclare que leur priorité, c’est la sécurité des citoyens d’un autre Etat : peut on encore parler d’Etat souverain ? Comme vous voyez, la souveraineté peut être menacée de multiples façons. Celle de la France me semble bien fragile.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe