JMBerniolles 22 décembre 2016 16:25
 Peut être que le temps du tapis rouge déroulé en France pour Greenpeace, une organisation non démocratique comme ses méthodes l’indiquent et au financement douteux, et de la complicité des pouvoirs publics pour ses actions commandos, est terminé.

Cette nature laisse à Greenpeace très peu de capacités de mobilisations.

La peur du Black out électrique a aussi fait reculer le gouvernement sur les réacteurs nucléaires.

Le fonds de commerce de l’anti nucléaire commence à s’épuiser.






Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe