Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 4 janvier 2017 17:32

@oncle archibald

... et avec une autre différence notable : c’est que les « particuliers » créanciers aujourd’hui sont essentiellement des fonds de pension et des banques américaines !
Les « particuliers » français sont les vaches à lait dont les impôts (dont la TVA) servent à rembourser les intérêts de la dette « revolvering ». Depuis 1797, les financiers ont aiguisé leurs couteaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe