Christian Labrune Christian Labrune 25 février 2017 15:16

dénonçons tout de suite cet état d’exception ou plus militairement parlant cet état d’urgence que ce pays nous impose depuis que deux trois pétards ont explosé au nez de nos concitoyens pour leur rappeler que ce pays est un pays qui ferait mieux de s’occuper de ses pauvres.
 
@Pierre Sarramagnan-Souchier

Merci, donc, à ces bons terroristes, pour la petite leçon qu’ils auront su très gentiment nous donner, et que nous n’avions pas du tout songé à leur demander.
 
Et sachons relativiser les choses, sans bêtement les dramatiser à plaisir : le Bataclan après Charlie Hebdo, la promenade des Anglais, tout cela n’était pas plus grave que ces pétards que des adolescents boutonneux s’amusent à faire sauter, pour l’agacement des grincheux quelquefois, le soir du 14 juillet.

Il faudrait conviendrait peut-être aussi que la République prenne des mesures un peu sévères contre ces familles de tant de disparus qui nous auront odieusement cassé les pieds, face aux caméras, avec leur « deuil » au lendemain de ces petits événements sans importance. Tout cela manquait singulièrement d’humour, et la chose en devenait presque indécente.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe