Giordano Bruno 9 mars 2017 12:54

Et si l’objectif le plus important n’était pas la surveillance mais la création du sentiment d’être surveillé ? Se sentir surveillé n’est-il pas plus dangereux que d’être surveillé ? Cela permet que les populations se musèlent elles-mêmes, alors qu’il est bien plus difficile d’exploiter efficacement une surveillance à une telle échelle.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe