Hervé Hum Hervé Hum 21 mars 2017 11:35

@fr3d

C’est de la logique simple, si vous répondez non à la question, c’est que vous prônez le rapport de force dominant/dominé. Le hic, c’est que là, celui ci se situe pas à l’intérieur d’une même économie, entre propriétaires et prolétaires économiques d’un même pays, mais entre peuples.

Cela veut dire que, où un peuple soumet un autre peuple et cela s’appelle le colonialisme.

Dans les faits, cela reste toujours les propriétaires économiques qui dominent et tire le meilleur profit, mais avec le soutient actif des prolétaires contre le ou les pays visés pour imposer la discrimination économique.

Car vous oubliez un élément fondamental, c’est qu’au contraire de l’après guerre, il s’est opéré un nivellement technologique, une émancipation des citoyens des pays autrefois vassalisés et les emplois perdus concernent surtout les emplois manufacturier (on fera l’impasse sur la robotisation). Sur quelle base logique pouvez vous défendre l’idée qu’un même travailleur effectuant la même tâche ici, puisse avoir un pouvoir d’achat dix fois supérieur à un travailleur chinois ? Une seule, la discrimination économique que seul l’usage de la force permet d’imposer. Le même rapport de force qui permet au propriétaire économique d’imposer la dictature du capital.

Le développement est bien plus complexe, mais désolé, ce qui est écrit ci-dessus est déjà suffisant.

Autrement dit, dans un cas vous déclarez vouloir revenir à la domination économique pour imposer un rapport monétaire inégal .Dans l’autre cas, vous déclarez y renoncer de manière définitive et ouvrez alors une ère basé sur la coopération sociale et économique en lieu et place de la guerre.

Voilà, entre autres raisons, pourquoi le capitalisme, bien que sa dynamique le pousse à la mondialisation, ne peut pas l’atteindre sans être détruit. Et pourquoi, à chaque fois, ses maîtres doivent obligatoirement provoquer la guerre pour revenir à la division sociale et économique pour conserver le dogme de la concurrence et la soumission des citoyens à sa dictature.

Voilà aussi pourquoi, si vous dites oui, il faut nécessairement changer le système actuel, où peu importe l’UE !

Bon, il y a beaucoup à en dire, mais pour l’instant, les esprits sont pas disposé à écouter la raison....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe