BA 10 avril 2017 12:00

Quoi qu’il arrive, Jean-Luc Mélenchon veut rester dans la zone euro.

Dans son programme, Jean-Luc Mélenchon propose un plan A :

« Dans cette refondation européenne, nous voulons notamment :

  • Mettre fin à l’indépendance de la Banque centrale européenne, modifier ses missions et status, autoriser le rachat de la dette publique directement aux États, interdire à la BCE de couper les liquidités à un État membre. Sans attendre, la Banque de France sera mise au service de ces objectifs

  • Dévaluer l’euro pour revenir à la parité initiale avec le dollar »

https://laec.fr/section/51/plan-a-proposer-une-refondation-democratique-sociale-et-ecologique-des-traites-europeens-par-la-renegociation

En cas d’échec du plan A, Jean-Luc Mélenchon propose un plan B :

« Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

  • Stopper la contribution de la France au budget de l’Union européenne (22 milliards d’euros par an dont 7 milliards d’euros de contribution nette)

  • Réquisitionner la Banque de France pour reprendre le contrôle de la politique du crédit et de la régulation bancaire, et pour envisager un système monétaire alternatif avec ceux de nos partenaires qui, dans la phase A, auraient manifesté leur désir de transformer l’euro en monnaie commune et non plus unique »

https://laec.fr/section/52/appliquer-un-plan-b-en-cas-d-echec-des-negociations

Conclusion :

Même en cas de plan B, Mélenchon veut simplement « transformer l’euro en monnaie commune et non plus unique. »

Ce programme est nul.

Il faut sortir de l’euro le plus vite possible.

Votez Asselineau.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe