Marignan Marignan 25 avril 2017 14:09

A l’auteur.


eh oui, le grand écart durable de nos derniers gouvernements entre légitimité et légalité. Les lois électorales sont d’ailleurs régulièrement arrangées pour fournir l’apparence de la légalité à des gouvernants qui n’ont aucune légitimité à conduire les affaires du pays.
Instaurer des mandats impératifs, l’élection proportionnelle, abroger les seconds tours, contraindre les politiciens à un seul mandat électif, abaisser les seuils de représentation (à la présidentielle), réduire les niveaux de rémunérations des élus à ceux de la population (moyenne, mode, médiane, ...) et lier leur évolution à celui du smic, autant de mesures qui réduiraient cet écart, mais qui sont systématiquement écartées par des représentants qui ne représentent au final qu’eux-même. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe