Fergus Fergus 3 mai 2017 16:18

Bonjour, Et hop !

Je pense que vous n’avez pas bien mesuré les enjeux. Même si Le Pen est élue - ce qui est très improbable -, le FN ne disposerait que de quelques dizaines de députés et devrait faire face à un gouvernement de cohabitation.

Or, avec un PS laminé, une FI limitée elle aussi à quelques dizaines de députés - sur ce point nous sommes d’accord -, et un parti En Marche ! très en deçà de ses espérances du fait d’une défaite de Macron, ce sont Les Républicains qui tireraient les marrons du feu, et cela d’autant plus que la France est globalement à droite.

Ce serait donc LR qui appliquerait très largement une politique aussi antisociale que celle de Macron, voire plus.

Quant à Le Pen, elle ne pourrait rien faire. Pas même organiser le moindre référendum « législatif ». Car contrairement à ce que croient les Français en général, le président ne peut agir dans ce sens que si la proposition de référendum lui est présentée : soit par le gouvernement ; soit par les deux assemblées solidaires. Or, en cohabitation, Le Pen ne disposerait ni d’un gouvernement à son service, ni d’un soutien des assemblées. Bref, elle serait impuissante !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe