alinea alinea 8 mai 2017 22:10

Belle analyse.
Je persiste à penser qu’il n’était pas la peine de lui donner autant de voix ; je suis encore dans la rancœur à l’égard des insoumis dont il n’avait pas besoin.
Cela ternit à mes yeux terriblement le futur révolutionnaire car pour être révolutionnaire il faut être courageux, audacieux. Tout sauf ce qu’a prouvé une fois de plus l’électorat français.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe