Nicole Cheverney Nicole Cheverney 22 mai 2017 20:18

@pipiou

Bonsoir,

Bon, je vais répondre à votre remarque. L’UE favorise d’abord les grandes entreprises multinationales et les ETI - tailles intermédiaires - qui bénéficient aussi d’allègements fiscaux avec le CICE - pacte de stabilité. Je ne leur nie pas le droit d’exister, je déplore simplement que ce soient toujours la plus petite entité qui trinque, en l’occurrence les petites entreprises familiales - artisanales - et surtout les exploitations rurales de petites tailles qui sont dans le collimateur de l’UE et qui patissent des normes économiques établies depuis Maastricht et renforcées après 2005. .
Mme Merkel bien plus en cour avec les commissaires européens fait en sorte de « sauver les meubles » allemands, de ses entreprises quelles que soient leur taille, en France on sacrifie pour des intérêts qui ne correspondent en rien à ceux de nos compatriotes.
Il n’y a pas de« mondialisation heureuse » contrairement à ce que veut bien raconter monsieur Minc.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe