Cazeaux Cazeaux 24 juin 2017 00:57

M’y pencherait avec intérêt. Décidément, la notion de mystère semble vous fasciner. 


La piste Hermand permettrait bien sûr d’établir le fil rouge de ce processus dont le résultat hallucinant aurait de quoi rendre fou un esprit rationnel. 

Il n’a pas dû vous échapper que depuis le lendemain du 2e tour des législatives, on assiste à un pilonnage d’artillerie incessant, j’écoute surtout la radio : toutes les dix minutes, il est question « d’ère nouvelle »...« désormais que nous sommes dans le monde nouveau »...« les gens doivent comprendre que nous ne sommes plus dans l’ancien monde ». 

J’ai zappé à un moment d’une station à une autre (Europe, RTL, France Inter, France Info, France Culture), et je suis tombé sur les mêmes considérations, les voix semblaient interchangeables, et cette locution de « monde nouveau » qui revenait sans cesse. 

Après le 2e tour de la Plle, c’était De Gaulle Vintage, Macron nouveau De Gaulle, Macron enfin un vrai Pdt. 

De toute évidence, il y a un plan marketing très ouvragé qui s’exécute. Il faut savoir que les études d’opinion et le« data mining », comme ils disent, constituent des gros coûts, invisibles de l’extérieur. Mais c’est le fondement de tout bon plan marketing. La com classique, édition, affiches, meetings, c’est de la gnognote à côté de ce qu’ils ont fait et continuent de faire.

Cela me fait penser à la blitz krieg menée par les Allemands. En quelques années, ils ont organisé l’armée la meilleure armée de tous les temps, en douce, et quand ils ont attaqué, cela a été stupéfiant d’efficacité. Comparaison un peu par les cheveux, mais il y a un peu de ça.

Dernière chose, on ne parle plus de Drahi, qui semble bien être le plus gros bailleur de fonds. Très discret, on est loin de la naïveté du système Sarko.  

J’avoue ne pas comprendre comment les adversaires de Macron, disons plutôt les rivaux, restent sans rien dire. Tous font du « comme si », (voir mon article Pdt Soleil 1e partie), comme si Macron était un politicien chevronné, comme si son succès était dû à sa compréhension des choses, à l’appel des gens, comme si, désormais, il était acquis que nous sommes dans le monde nouveau, comme si tout avait changé et qu’il faut bien se le mettre dans la tête. 

Démonter une telle machinerie ne sera pas évident. Le 13 mai 58 qui décida du lancement du plan Résurrection, conserve encore tant de zones obscures. 
Dans ce coup Macron sans leviers d’action militaires, les choses sont plus aisées à dissimuler. Paradoxalement, et c’est un sujet en soi, dans cet univers net-sms-tweets hyper communicationnel, l’accès à l’information est difficile dès lors qu’on se refuse au menu unique servi partout et qu’on résiste au torrent qui ne laisse pas le temps d’approfondir. 

L’individu lambda prend ce qu’il trouve, 20 Minutes dans le métro, sa radio, sa chaîne de télé et le lendemain matin, il dira à ses collègues « Au moins avec Macron, on a un jeune au pouvoir, très brillant, qui va enfin changer les choses. Et il paraît même qu’on est enfin au XXIe siècle.
S’avez perçu, vous autres ? »




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe