quid damned quid damned 2 juillet 2017 19:49

@sls0

Je comprends qu’en l’état actuelle de nos connaissances scientifiques et techniques un tel déplacement en plus d’être impossible serait beaucoup trop énergivore.

Mais comment être certain que nous n’ayons pas encore quantités de choses à découvrir ?

Pour user d’un exemple simpliste, qu’auraient pensé un romain ou un gaulois si on leur avait dit qu’un jour il serait possible pour tous de communiquer en son et image à l’autre bout de la terre (qui plus est sphéroïde) en une fraction de seconde.

> Comment ça la Terre est ronde ? >Eh oui et l’antipode est à environ 20 000 km !

> Comment ça envoyer des images et des paroles ? > Eh oui ! Avec des machines pas plus grosses que la paume d’une main.

Vous imaginez leur incrédulité ? Déjà dans les années 80 ça paraissait encore plus ou moins de la science-fiction.

Ne pensez-vous pas que nous puissions être les ancêtres d’humains à côté desquels nous ne serions que des primitifs ?

Qu’auront nous découvert dans 100, 1000, 10 000 ans ... ? (Si on a pas tout fait péter)

Personnellement je n’en sais strictement rien.

J’espère que mon exemple ne vous paraîtra pas trop condescendant mais je n’ai peut être pas bien su m’exprimer dans mon précédent post, j’ai donc choisi un exemple simpliste pour être plus clair.

Salutations.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe