Djam Djam 29 juillet 2017 14:08

12 ans au Gabon m’ont permis d constater qu’ils sont assez nombreux les fils et filles à papa diplomate ou bien nantis locaux à déblatérer à la fois sur leur propre pays et sur la France. Rêvant d’être totalement assimilé à un blanc tout en maintenant naturellement leur recherche d’identité noire, ces gens n’ont d’ambition que de régler leurs comptes des deux côtés. Pendant ce temps, les gabonais du quotidien continuent d’être ignorés par des tas d’Obono trop occupés à entretenir des rancunes viscéralement pathologiques.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe