Djam Djam 14 septembre 11:05

@foufouille

Le chaos engendré dans ces îles et que nous regardons effarés sur nos petits (ou grands ) écrans est exactement ce qui se produira dans notre pays si les véritables détenteurs de pouvoir, les faiseurs de fausses réalités, les inventeurs de lois iniques et mortifères, les fabricants de « bonne pensance » et de « bon vote » décident que l’état de chaos est nécessaire à l’instauration pour longtemps d’une dictature imposée pour raison de... sécurité.
Pour ceux qui savent écouter, la théorie du chaos constructif est de plus en plus souvent évoquée par les financiers et les spéculateurs mondialistes qui en profitent toujours.
plusieurs types de chaos ont déjà fait l’objet d’étude par ces messieurs en cravate de soie qui décident des prochaines lois dans des salons feutrés :
- chaos généré par le drame de Tchernobyl  : il permit à de nombreux scientifiques d’étudier les effets véritables sur moyen et long terme d’une radioactivité sur le vivant. Il permit aussi de mesurer l’impact sur la stabilité du pays concerné.
- chaos généré par les multiples « printemps de ceci ou cela » et les « révolutions colorées »  : il permet de mesurer l’état et les moyens des résistants ainsi que les multiples moyens de corruption interne des anti mondialisation du monde.
- chaos généré par l’invention du terrorisme djihadiste  : il permet de mesurer l’efficacité de l’utilisation de vieilles oppositions ethniques historiques pour faire faire une guerre que l’on peut ainsi épargner à son propre peuple. Il permet aussi de mesurer les possibilités et le temps nécessaire pour détruire une culture, une religion qui ne colle pas avec la Nouvelle Religion Mondialiste : le PROFIT sans limite.
- le chaos généré par une crise financière habilement orchestrée  : il permet encore aujourd’hui de détruire par la dette perpétuelle des pays entiers comme la Grèce, l’Italie, l’Espagne et la France...
- le chaos généré par les dysfonctionnement d’une politique technologique (Fukushima) : il permet de mesurer la réaction des peuples face à un phénomène incontrôlable (irradiation sur très long terme) et les options de déplacement massif de population (l’Inde a vendu un petit bout de son territoire dans le Kerala pour accueillir les évacués de l’atome).
- le chaos naturel, celui généré par les sursauts du climat : il permet d’évaluer le temps d’ensauvagement des peuples asservis depuis longtemps.

Et in fine, ces tout-puissants en cravate de soie, planqués dans l’ombre des officines du véritable pouvoir, observent attentivement les réactions partout dans le monde des peuples bafoués, malmenés, divisés, asservis et humiliés pour mettre en place les prochains « outils » nécessaires au maintien d’un certain niveau de chaos « tolérable ». Ce niveau produit à dessein un état perpétuel d’angoisse parmi les gens partout sur le globe. Cette angoisse perpétuelle est le meilleur moyen pour les puissants d’empêcher toute véritable insurrection globale susceptible de vraiment mettre à terre ce qui les maintient depuis des siècles en esclavage consenti : l’économisme privé et son corollaire le droit privé en lieu et place du véritable socialisme et de la justice.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe