Pauline pas Bismutée 22 septembre 2017 08:02

Merci pour cet article. Tant de sujets sont abordés, les enfants loin (souvent pas le choix, faut bien bosser !), les coûts, le personnel … alors seulement quelques pensées ..

Comme beaucoup, j’ai un parent atteint d’Alzheimer, encore à la maison, et je me suis occupée de patients Alzheimer « en phase terminale » dans une facilité (pas en France).

Quant au personnel soignant, ils ont chacun leur manière pour ‘survivre ‘ : il y a les super blindés, ceux qui picolent ou fument des joints (en dehors), avalent divers médicaments, et ceux qui continuent, simplement, jour après jour à essayer de donner le meilleur d’eux-mêmes, et, non, c’est pas facile ..

Quand étudiante, dans une même semaine, plusieurs patients dont je m’occupais sont morts (je vous rassure, pas à cause de moi) et j’étais effondrée de ne pas avoir été là pour, au moins, leur tenir la main … le choix : déprimer et pleurer seule chez moi.. ou ? .. je suis allée danser avec eux dans la tête, pour célébrer leurs vies.

Tout, ou presque est maintenant géré par des ploutocrates, technocrates, bureaucrates..

Rien ne remplace l’expérience, et  c’est là que je « me renforce » :

TOUS les décisionnaires devraient OBLIGATOIREMENT faire des stages ANONYMEMENT dans divers hôpitaux et maisons de retraite en tant qu’aides non qualifiés, et aider aide soignantes et infirmiers/res (Ça inclus changer les draps, les couches, nettoyer les diarrhées,  TOUT. Et les familles en pleurs. Et les patients qui « craquent ». Et la violence quelquefois. Et les « codes blue » quand toute une équipe essaie de récupérer une vie. Et bien sûr payés en conséquence.)

Ce sont des boulots qui vous apprennent l’humilité, et aussi vous rappellent la chance d’être en vie, avec quatre membres qui marchent et une tête à moitié pleine … Quand vous vous occupez de jeunes paralysés sous respirateurs, marcher devient autre chose …

Et encore plus loin : stages chez les grands brûlés pour tous les cons qui mettent le feu aux forêts (volontairement ou pas), et on ne leur cache RIEN (j’ai des images imprimées dans la rétine)

Un autre grand sujet : les générations « sandwich », avec parents âgés ET enfants …

UN ÉNORME PROBLÈME jamais abordé : les générations « manquantes ». De plus en plus de femmes ont un premier (ou unique) enfant a l’âge ou elles pourraient être grand-mères. Sûrement les conséquences vont être astronomiques, non (juste une question) ?

Je crois que seules les structures tribales peuvent résister (genre tribus soi-disant « primitives »)

Pour les autres ils vont sûrement inventer une troisième pilule (pas bleue, pas rouge), oui, genre soleil vert … car franchement comment associer vieillesse, pauvreté et maladie dans le futur ?

Certains d’entre nous n’ont/n’auront ni retraite, ni revenu, ni boulot, ni couverture sociale … alors malades, en plus ? … il n’est pas question que j’emmerde mes descendants qui auront des vies assez difficiles comme ça …

PS A ceux qui mettent de leur âme dans leur boulot, TOUS, de la femme de ménage au professeur  bon courage, vous savez toutes les petites différences que vous faites …


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe