tobor tobor 6 octobre 2017 00:55

@symbiosis
Il semble que les souches vaccinales non-vivantes sont trop faibles pour alerter le système immunitaire. Ils doivent donc adjoindre un inflammatoire, comme l’aluminium, pour que le corps situe le problème et tombe sur le ou les vaccins en question.
Comme le métabolisme d’un bébé vise unilatéralement à chasser toute inflammation, il a dut sembler de bonne-guerre à ces tarés d’utiliser ce miroir aux alouettes sans réaliser qu’ils induisent de la sorte un énorme déséquilibre.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe