sweach 6 novembre 2017 10:09

Un logement dont le loyé serait de 770€, il n’y aurait que 265€ net au final pour le propriétaire ?


Vous estimez :
- le coût du syndic non récupérable à 50 x 12 = 600€
- le coût du syndic récupérable (70 - 50) x 12 = 240€
- Le coût de la taxe foncière à 70 x 12 = 840€
- Le coût des travaux à 70 x 12 = 840€
- Assurance à 10 x 12 = 120€
- Contributions sociales sur les revenus locatifs à 8.5 x 12 = 102€
- Impôt sur le revenu ??? 235-102 = 133€

Bilan crédit : 9240€ ; débit : 2875€ soit un solde net de 6365€ par an

Donc au final le propriétaire sur les 770 euros touche au final en réel 530 euros
Après je pense qu’il y a quelques erreurs, rare sont les propriétaire qui consacre autant de frais dans les travaux et même si c’est le cas ce n’est pas chaque année, les charges récupérable sont plus de l’ordre de 66% le coût du syndic est un peu surestimé, la contribution sociales et l’impôt sur le revenu ne se cumul pas, c’est d’abord l’un puis l’autre, ce qui donne moins de 47.2% mais je ne pense pas que les pourcentages sont appliqué au bon montant ce qui ferait monter ce cout.

Vous retirez les allègements fiscaux, les frais bancaires, l’évolution du prix de l’immobilier de l’équation qui pourtant modifie radicalement la donne, car avec la loi cellier et ses copies, la parti « impôt » devient un passage obligé pour acquérir un logement neuf.

Puis l’immobilier crée une grande injustice en fonction de la date d’achat, car il a subis une grande inflation et ceux qui ont acquit leur logement avant profite maintenant d’une grande plus valus qui a réduit considérablement leur frais initiaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe