Cyril22 6 novembre 2017 10:17

En effet, 1 logement sur 5 dépend du secteur locatif privé, et la majorité des « bailleurs » ne détiennent qu’un seul appartement locatif, souvent pour complément de revenu et « amortisseur » en cas de coup dur. Le présent gouvernement vise à décourager l’investissement locatif pour réorienter les placements vers le marché financier, ce qui profite aux banques et la bourse plus que l’investissement direct dans les entreprises.
Or il y a en France pénurie de logements à louer dans certaines villes (pas partout) et il faudrait encourager d’une part la mise en location des locaux vacants -nécessitant des frais d’adaptation-, et la construction d’immeubles à loyer modéré (secteur HLM) et intermédiaires (secteur privé), au lieu des redondants immeubles de bureaux qui foisonnent (mais l’investissement dans l’immobilier professionnel est probablement plus rentable).
Un autre problème récent est la concurrence de la location touristique via internet (RB&B...), à de hauts tarifs et généralement non taxé parce que non déclaré ou sous une barre déjà plus élevée qu’un loyer normal. Il y a distorsion du marché entre une filière légale très taxée, et une filière « grise » bien plus rentable !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe