velosolex velosolex 6 novembre 2017 10:28

@Fergus
Fergus. Merci, vous m’avez bien compris. Vos nuances complètent mon article. Il y a une sorte de gare à vous de la presse, et des moteurs de l’opinion devant la douleur des victimes, chacun faisant dans une sorte de garde à vous compassionnel, qui débouche sur l’absurdité, quand on en arrive à trouver indigne, ou obscène les interventions d’un avocat. 

Nous en arrivons ainsi à remette en cause la légitimité d’une défense, à sortir de l’humanité un criminel. Mais c’est précisément là le piège ultime. Rendre la violence par la violence, trouver des boucs émissaires, vouloir changer le mécanisme des institutions qui ont fait leur preuve.
La compassion va bien sûr aux victimes, et à leur famille, mais si nous ne mettons pas des bornes à son étalement, elle nous rend incapables de réfléchir, d’être adapté. Et c’est pour cela même que le cadre juridictionnel est utile, comme un mode d’emploi sur lequel on peut s’appuyer quand la machine est en panne. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe