Diogène diogène 24 janvier 2018 16:54

Ce que l’auteur présente sous le néologisme d’« illibéralisme » n’est qu’une nouvelle variante de nationalisme fascisant qui présente certains points communs avec celui qui sévit en Pologne.


Efficace ou pas ? Chacun se fera l’opinion qu’il veut.

Mais la question subsidiaire n’est pas sans intérêt : les fameux critères de convergence dont les ténors de la commission européenne se gargarisent quand il s’agit d’aligner les implementations socio-économiques sur les moins-disant sont-ils respectés dans les cas de la Hongrie et de la Pologne ? On pourrait même se poser la question de savoir si ce n’est pas ce modèle que souhaitent instaurer les gens de Bruxelles !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe