JL JL 9 février 2018 11:42

Bonjour Luc-Laurent Salvador,
 
 je ne serai pas aussi catégorique que vous : je ne me satisfais pas d’avoir à choisir entre peste et et choléra. Ou plutôt, de voir que l’offre institutionnelle soit aussi merdique.
 
La pratique de Youtube est hautement critiquable puisqu’elle est facteur de radicalisations et de clivages.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe