Legestr glaz Ar zen 14 février 2018 07:35

@JL

Ce biais de « confirmation d’hypothèse » s’applique parfaitement bien aussi aux « médias dominants ». Sur certains sujets, « l’orientation donnée » par ces médias est exactement la même. 

L’action des médias dominants est fondée sur le biais de confirmation d’hypothèse puisque, pour un sujet donné, vous ne pouvez pas avoir d’opinion divergente. Ces médias sont tous alignés (sur la Syrie, sur la Libye, sur DAESH, etc). C’est du bourrage de crâne, pas de l’information ni de la mise en perspective. 

Un exemple frappant de la manière dont les médias dominants biaisent l’information. François Asselineau, en sa qualité de candidat à l’élection présidentielle, a pu disposer de « l’équité » du temps de parole. Invité sur une chaine de service public, France Info, pendant qu’il s’exprimait, un bandeau manuscrit, surligné en couleur jaune fluo, indiquait : « Asselineau candidat des conspirationnistes ».
Voilà où en est le service public, son impartialité, sa neutralité. Et ces gens se nomment « démocrates » et « défenseurs des valeurs républicaines ». 

Et la suite des événements donne raison à François Asselineau ! 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe