Nicole Cheverney Nicole Cheverney 17 février 2018 21:32

@pemile

Tout ça c’est du bla, bla, la seule chose qui explique l’acharnement d’ENEDIS, c’est que le nombre de « capteurs » va enrichir le trust. Par ici la monnaie !

 Les usagers seront espionnés dans leur vie quotidienne 24 h sur 24. Ça vous plaît ? Ça vous convient comme perspective ?
Voilà. Je relève également votre vocabulaire utilisé digne de l’ingénierie social en vigueur dans toutes les grosses boites : «  c’est l’aspect pilotable à distance pour développer une gestion de la demande qui me semble va former le consommateur à ne pas considérer son alimentation électrique comme une ressource illimitée et dédiée à son seul usage personnel. C’est un partage d’une ressource rare (hors nucléaire), au même titre que l’eau potable. »

C’est beau comme du Rimbaud.

Seulement il n’y a pas qu’en France où personne ne veut du Linky. En République Dominicaine, les usagers décrochent, à l’aide de tenailles, leurs « capteurs » devant l’explosion des tarifs de l’électricité.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe