Pascal L 20 février 2018 19:52

@Mohamed Takadoum.
« on prend des Sourates qui s’adressaient aux musulmans en temps de guerre » Le temps de la guerre ? Mais quel est le temps de la paix lorsque les Musulmans sont dans des pays non Musulmans. Qui parle des concepts de Dar al-Islam et Dar al-Harb : la terre de la soumission et la terre de la guerre. Dans les pays occidentaux, nous ne sommes pas dans la terre de la soumission, alors ?


« devaient donc s’appliquer dans un contexte et un espace défini pour en faire des prescriptions d’ordre général ce qui est une aberration » Je ne vous le fait pas dire, mais de quel contexte s’agit-il ? Il n’y a aucun contexte dans le Coran et nous devons examiner la Sîrah pour trouver les circonstances dans lesquelles ces paroles sont prononcées. Outre le fait que 40% des versets n’ont pas de circonstances, je n’ai pas encore réussi à en lire qui atténue la portée des versets violents, mais on en trouve qui atténue la portée des versets lorsque ceux-ci semblent plus ouverts comme « pas de contrainte en religion »

« Les islamophobes et les intégristes se retrouvent dans l’interprétation qu’ils font des textes coraniques. » on appelle litteralistes les intégristes parce qui appliquent la lettre du Coran. Vu de l’extérieur, ils nous semble plus conforme au Coran. Je suis bien d’accord avec vous pour penser qu’ils ne sont qu’une minorité, mais la majorité ne connaît pas vraiment le Coran et ne peut trouver une réponse théologique à leur délire. De toutes façons, il n’existe pas d’autorité dans le Coran, sinon les Oulémas qui agissent uniquement au niveau d’un pays pour fixer les lois. Donc qui peut vraiment leur dire qu’ils sont dans l’erreur ?

« qui leur permettent de vivre paisiblement leur foi en n’essayant pas d’éliminer le reste de l’humanité ou de les convertir par la force » Une majorité de marocains vivent une foi tranquille, mais dans le Coran, la paix n’existe qu’au niveau de l’oumma. La plupart des Marocains vivant dans un pays Musulman, personne ne leur a expliqué ce qu’ils devaient faire lorsque les Musulmans sont minoritaires. Mais en France, les Frères Musulmans qui tiennent la plupart des grandes mosquée n’hésitent pas à rappeler ce qu’est la charia et Dar al-Harb et là, ça ne va plus du tout.

« c’est à l’école primaire que j’ai appris que tuer un homme est une abomination condamné par l’Islam » Dans le Coran cette abomination est limitée au meurtre de Musulmans. L’islam pacifique du Maghreb n’est à ce niveau plus tout à fait un islam, ou alors seulement un islam des apparences. Les peines encourues en cas d’apostasie ne permettent pas au Marocains d’affirmer complètement l’islam pacifique qu’ils peuvent vivre. Du coup, de nombreux Marocains rejettent l’islam mais continuent à faire tout ce qui est public : la prière du vendredi ou le jeune quand on n’est pas dans l’intimité de sa chambre, l’aumône... On pense aujourd’hui que l’athéisme est majoritaire en Egypte et des secteurs de Kabylie sont à majorité chrétienne et ne s’en cachent même plus.

« On apprend aussi que les gens du Livre Chrétiens et juifs ont un traitement particulier dans le Coran qui leur tend la main » Ce n’est pas exactement leur tendre la main. Le verset principal qui parle de leur tendre la main est le verset s9, 29 : « Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au jour dernier, qui n’interdisent pas ce que Dieu et son envoyé ont interdit, et ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux auxquels le livre fut donné, jusqu’à ce qu’ils donnent le tribut (jizya) par une main, et en état de mépris. » En fait de tendre la main, on leur promet la vie sauve en échange d’un impôt, la Jizya qu’il doivent payer dans un geste de soumission. Par ailleurs, il leur est interdit de construire des Eglises ou des synagogues.
On ne les oblige pas à se convertir, mais c’est limite. Quand aux Juifs, on trouve un Hadîths unanimement reconnu authentique qui dit : « Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu a dit : L’heure ne se lèvera pas avant que les Musulmans ne combattent les Juifs, au point que le Juif se cachera derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront alors : « O Musulman ! Voici derrière moi un Juif, viens le tuer », sauf un arbre épineux de Jérusalem nommé « gharqad ». C’est en effet un arbre appartenant aux Juifs ». » Autrement dit, ils doivent disparaître avant le retour du mahdi. 

enfin à propos des Juifs et des Chrétiens, je signale que vous récitez 17 fois par jour le verset 7 d’Al-Fatiha (Le prologue du Coran) qui est une imprécation contre les Juifs et les Chrétiens : « Guide-nous dans le chemin droit, le chemin de ceux que Tu as comblés de bienfaits, non pas de ceux qui ont encourus colère, ni de ceux qui s’égarent. »
Pour la quasi-totalité des exégètes, ceux qui ont encouru la colère sont les Juifs et eux qui se sont égarés sont les Chrétiens. Question d’ouverture, on peut trouver mieux, mais c’est vrai que pour les autres, il n’y a aucune offre de vie sauve. Les morts Hindous en Inde se compte en dizaines de millions car il n’avaient pas la chance d’appartenir à une religion du livre. Au fait, le Christianisme n’est pas une religion du livre, mais la religion du Christ ressuscité, donc bien vivant parmi nous. La Bible est une collection de témoignage de la présence de Dieu parmi les hommes, mais jamais la parole dictée par Dieu. Avec une parole de Dieu vivante parmi nous (même pour l’islam, ʿĪsā est le verbe de Dieu), nous n’avons pas besoin d’une parole figée dans un livre.
A propose de ʿĪsā, ce nom se traduit par Esau et non Jésus, mais vous ne pouviez pas le savoir, car c’est nom donné par les Juifs et vous n’arrivez pas à comprendre que l’islam est issu du judaïsme et non du Christianisme. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe