Jean Keim Jean Keim 3 mars 2018 09:55

Là bas tout là bas, comme ailleurs et comme chez nous d’ailleurs, il y a toujours ce constat sidérant qu’une poignée d’individus impose ses diktats à une multitude inconsciente de la force dont elle dispose, le poids du conditionnement, de la peur et le rôle prépondérant que joue sous toutes les latitudes la pensée, empêchent justement toute émergence d’une conscience neuve, pour le moment les consciences sont abruties par un trop plein de futilités centrées sur la quête du plaisir immédiat et la crainte de l’inconnu, dans cet état des lieux les idéologies tant politiques que religieuses – c’est le même mouvement – jouent un rôle prépondérant, au demeurant combien de croyants déçus par leur religion se sont tournés vers un engagement politique sans percevoir qu’ils ne faisaient que changer de rituel.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe