Buzzcocks 14 mars 2018 15:12

@Rmanal
Ca reste du Spartacus, donc faut le prendre au 5 eme degrés. Et finalement, on pouffe de rire à chaque paragraphe.
C’est un peu comme un personnage de Molière, c’est tellement dans la caricature qu’on rit à chaque phrase ou presque.

Bon, là, où on rit moins, c’est que c’est du premier degré et donc cet homme souffre finalement. Il doit être sacrement mal dans sa peau pour éructer sans arrêt de telles conneries.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe