lloreen 17 mars 2018 22:27

Cette affaire est pitoyable à plus d’un titre car comme toujours les scénarios qu’ils imaginent s’effondrent avec un minimum de recherches.
Les seuls à qui profite le crime sont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, Israel et tous les mondialistes névrosés qui sont fous de rage depuis que monsieur Poutine ruine leurs plans psychotiques dans la mesure où il accorde son aide au président Assad et fait capoter toutes leurs tentatives pour déclencher leur scénario guerrier.

Sergei Skripal a passé six ans en prison en Russie après son arrestation en 2004 pour trahison. Il a été libéré en 2010 dans le cadre d’un programme d’ échange d’agents et il s’est rendu en Grande-Bretagne, le pays qu’il a servi en lui transmettant des secrets d’état.
On se demande donc bien pourquoi monsieur Poutine aurait attendu 2018 pour se débarrasser de ce traitre qu’il aurait pu faire envoyer ad patres dès 2004...

Les seuls à qui profiterait ce scénario cousu de fil blanc sont les ennemis du président Poutine...qui se ridiculisent tous les jours un peu plus.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe