gogoRat gogoRat 8 avril 2018 00:26

 Les ’statutaires’ se trompent lourdement de combat lorsqu’ils s’opposent, dans la ’posture’ gouvenementale, au seul argument défendable (et juste, et imparable !) par lequel est verrouillé le piège d’une faute logique abusivement légitimationnée et jamais dénoncée en France !
 
 La France restera—t-elle le dernier pays au monde où des gens prétendant à la valeur étymologique du mot ’démocratie’ continueront à s’évertuer à ne pas voir que :
 
 - un statut est l’exact contraire de l’égalité en droit ! ( Egalité en droit découlant de l’égalité en dignité voulue par notre devise nationale)
 
 - l’inégalité instituée par les statuts ( PEU IMPORTE DANS QUEL SENS PEUT PENCHER LA BALANCE ! : cette balance ne peut que pencher d’u côté ou de l’autre ... et même dans des sens différents selon diverses perpectives ...)
 cette non-égalité constitue un ’diviser-pour-régner’ qui PRECEDE logiquement tout ce qui ’menacerait’ une abolition partielle ou totale de ce qui est rebaptisé ’avantages’ ou ’compensations’ censés justifier l’aberration logique première des créations de statuts !
 
 Quant à la billevesée de ’combats’ corporatistes, qui permettraient aux non-statutaires d’être ’défendus’ par les droits-différents de pseudo-cityens ’plus égaux que les autres’ !!! ... allez raconter cette fable aux chômeurs, RSA-iste et pire ! ...
 
 Si ceux qui peuvent se permettre de réagir ne le font pas, au plus vite, de façon plus juste et plus pertinente,
alors ils seront doublement coupables ... et, rapidement, doublement accablés  :
 car ils tombent dans l’ornière qui les ensable, alors qu’ils ont pourtant, comme au jeu d’Echecs une pièce à jouer (à sacrifier) qui pourrait encore renverser la partie ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe