JL JL 8 avril 2018 18:07

@JL
 
Tisser des luttes, par Frédéric Lordon 8 avril 2018
 
 Extrait : ’(Le néolibéralisme) est le poison qui dévaste tous les secteurs du travail. C’est la soumission généralisée de toute activité humaine à la rationalité managériale sous contrainte de concurrence généralisée. C’est-à-dire la déshumanisation de tout. Le spectacle du forçage n’est jamais si frappant que lorsqu’il se donne dans le secteur public, converti au knout à des logiques qui lui étaient radicalement étrangères. Pierre Bourdieux n’exagérait pas quand il parlait d’enjeux civilisationnels en 1995 (1). Lorsque la manière, l’état d’esprit, la forme des relations, en quoi consiste le service public est remplacé par la subordination aux seules logiques du nombre, c’est bien en effet d’une destruction civilisationnelle qu’il s’agit.’’
 
 
(1) Pour un savoir engagé par Pierre Bourdieu février 2002


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe