Pere Plexe Pere Plexe 7 avril 2018 21:25

@Esprit Critique
la encore le pays a officiellement renoncé à ce qu’on appelait « l’aménagement du territoire ».

En lieu et place on a laissé faire.

Résultat un quart du pays surpeuplé où le moindre investissement coûte un bras et où le logement est inaccessible à 90% de la population
Un gros tiers du pays en voie de désertification où le moindre service est forcement non rentable et où le travail lui aussi disparaît.Cette partie du pays est un mouroir.

mais bon le problème, selon nos politiques, n’est pas là...
Il serait que des habitants de Poitiers travaillant à Paris soient privés de TGV...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe